Siège, filiales : je t’aime, moi non plus

Pour la majorité des répondants (79%), le siège doit en priorité répondre aux besoins des filiales sur un plan stratégique à mettre en place ainsi qu’un soutien financier notamment via des investissements (76%) ce qui constitue le rôle que la maison-mère tient déjà. Par contre il est tout aussi intéressant de constater que les filiales auraient besoin de plus de support et de conseils sur les sujets métiers, sectoriels et fonctionnels.

Article complet sur les echos


502 Responses to “Siège, filiales : je t’aime, moi non plus”

  1. henry says:

    cesium@ferns.inside” rel=”nofollow”>.…

    áëàãîäàðåí!…

  2. William says:

    presidential@narebs.voulez” rel=”nofollow”>.…

    thanks for information!…